L'Oeil du Sahara, la Structure de Richat



La Structure de Richat (Guelb er Richat), également connue sous le nom d'Oeil du Sahara, Oeil de l'Afrique ou encore Oeil du désert, est une structure en dôme légèrement elliptique de plus de 40 km de grand diamètre, se démarquant du sol Saharien de Mauritanie (Ouest du Sahara), près de Ouadane.

La Structure de Richat, l'Oeil du Sahara (img NASA)
Des reliefs circulaires rocheux constituées de quartz soudés (Quartziste) donne à l'ensemble de la structure, vue de l'espace, l'aspect d'un oeil regardant le ciel. Son centre est une immense brèche rocheuse (conglomérat de roches anguleuses sédimentées) de plus de 3 km de diamètre.

Le dôme de Richat constitue avant 2003, une énigme géologique de 40 à 50 km de diamètre, dont toute la splendeur et l'empreinte, se révèlent pleinement depuis l'espace. Découverte et visitée depuis longtemps, elle n'est décrite officiellement qu'à partir de 1963, puis largement observée et commentée par les premières missions spatiales, notamment, l'une des missions du Programme Gemini américain (1965).

La structure de Richat présente l'aspect d'un dôme dont la base est enfoncée dans la terre ; ainsi, le plus haut point du dôme se retrouve en fait en dessous du niveau des plateaux rocheux situés au delà de son rayon. Cette structure s'organise également en plateaux circulaires, présentant des dénivelés allant jusqu'à 40 mètres. Le premier anneau démarquant les plateaux, constitué de quartzite, est épais d'environ 20 mètres, et entoure la brèche à 3 km du centre. L'anneau extérieur, située entre 7 et 8 km du centre de la structure, atteint quant à lui une épaisseur de 50 mètres. La datation carbone des roches situe la formation de cette structure à environ 99 millions d'années, plus ou moins 5. La datation à l'argon établit ce phénomène à 98,2 millions d'années, plus ou moins, 2,6 millions d'années.

La structure de Richat est située aux coordonnées 21°7'30" Nord 11°24'13" Ouest, dans le désert de Maur Adrar, au milieu du massif de l’Adrar et de l’erg de la Maqteir, à environ 600 kilomètres de la côte ouest d'Afrique.

Les origines de la Structure de Richat

L'Oeil de l'Afrique vue de l'espace
Cet étonnant mystère de la nature n'a eu de cesse depuis sa découverte, d'intriguer les géologues. 

Les années ont vu diverses hypothèses tenter d'expliquer le phénomène, des plus fantaisistes, comme la légende locale, aux plus spectaculaires et imaginatives, ou à de plus sérieuses interprétations. La légende locale voudrait que la foudre soit irrémédiablement attirée par le centre de l'Oeil, qu'elle en finisse par briser la roche. Une explication plus partagée dans les premières années de sa découverte officielle, suggérait, du fait de l'aspect circulaire, que l'impact d'une météorite soit l'origine de cette fantastique dépression. L'absence de traces météoritiques en grande quantité sur le site, invalide néanmoins cette hypothèse, d'autant qu'aucune roche fondue ne puisse être décelée en quantité vers l'intérieur de l'Oeil. Celui-ci ne présente guère que des roches brisées, semblant presque éclatées.

L'explication de sa formation serait à chercher, davantage dans une origine de nature géologique. La formation de la structure de Richat remonte vraisemblablement à plusieurs dizaines de millions d'années, lorsqu'un volcan géant du Crétacé créa un dôme magmatique bombant la roche, propulsant dans celle-ci des rivières hydrothermales à des pressions incroyablement élevées. La roche calcaire surplombant le magma se serait donc érodée suite à l'action des remontées géothermales, tandis que les roches de quartz se seraient tout au plus brisées sans subir aussi vite l'érosion. De gigantesques cavités se seraient donc formées dans la roche. Des mécanismes similaires donne naissance aux dolines, tel que le Grand Trou Bleu de Bélize.

Et de la même façon que le plafond de cavités peut s'effondrer, l'incroyable masse de roches supérieures du dôme se serait affaissée, créant un "dôme dans un trou". L'érosion s'est ensuite poursuivie, et se poursuit toujours, en désagrégeant les roches calcaires, laissant les quartzites émerger en anneaux. Ces anneaux composés de quartz résistent effectivement à l'érosion, et donnent aujourd'hui l'aspect particulier de l'Oeil de l'Afrique.



L'oeil du Sahara (nettement visible au milieu)


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération avant d'être publiés. La publication peut prendre quelques jours.

Twitter Delicious Facebook Digg Favorites More