La chute du Tarsier



Le plus dur, c'est toujours la chute. Malgré d'incroyables capacités morphologiques véritablement taillées pour la chasse, ce mignon petit primate souffre d'un défaut majeur. Il vit dans les arbres, et ne vit que dans les arbres. Incapable de marcher, pour peu qu'il tombe au sol, et tout est cuit!

Petit mais costaud

L'adorable Tarsier sur sa branche, n'est-il pas mignon?
Mesurant quelques dizaines de centimètres, le tarsier des Philippines aux yeux globuleux est un petit primate aussi effroyable que mignon. Comme la majorité des primates, il est 100% carnivore, et pas qu'un peu. Son péché mignon consiste à grignoter ses proies vivantes, car en effet, le tarsier ne supporte pas tout ce qui n'a pas un coeur qui bat. Son régime alimentaire se compose d'insectes, d'oiseaux, de chauve-souris, de serpents... D'aspect si adorable au premier abord, avec ces gros yeux globuleux qui lui donnent un air étonné, le Tarsier se révèle un carnivore à l'affût, tout ce qu'il y'a de plus efficace dans la recherche et l'ingestion de ces proies.

Des yeux derrière la tête
Ses gros yeux lui permettent de chasser la nuit et de repérer n'importe quelle proie, puisqu'il est le seul primate capable de tourner la tête à 180°. Le tarsier chasse et vit dans les arbres, se baladant de branches en branches et sautant sur leur proie à une distance jusqu'à 40 fois supérieure à leur taille, grâce à leur patte deux fois plus grandes que leur corps. En plus de sa vision à 360° spécialisée dans la chasse nocturne, le tarsier possède également une ouïe excellente! Les tarsiers sont ainsi connus pour être capables de choper un oiseau en plein vol de celui-ci! Une fois la proie attrapée, le tarsier se met à la grignoter encore vivante jusqu'à ce qu'à ce qu'il n'en reste rien : corps, becs, os, tout, absolument tout passe dans le broyeur du mignon primate.

Ne pas tomber. Surtout, ne pas tomber...

Quelque part, existe le sol. Aaaargh!
D'arbre en arbre, le tarsier se déplace, mange, grimpe, se reproduit. D'arbre en arbre toujours et d'arbre en arbre seulement, car les pattes du tarsier ne lui permettent tout simplement pas de marcher sur la terre ferme. Ce primate passe en effet sa vie dans les branches, car le sol est probablement pour lui comme des sables mouvants, une endroit dangereux où mieux vaut ne pas poser la moindre patte. Le tarsier dort et accouche même sur les branches. S'il tombe, il est cuit!

Pour cette raison, les tarsiers sont particulièrement faciles à chasser... ou plutôt, à cueillir : il suffit de secouer un peu les arbres et il en tombe par terre qui regardent apeurés les alentours sans possibilité de fuir.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération avant d'être publiés. La publication peut prendre quelques jours.

Twitter Delicious Facebook Digg Favorites More