A propos des araignées : faits réels et insolites



Victimes d'une véritable phobie collective, les araignées sont considérées par tout un chacun, avec ses cousins arthropodes tels que les scorpions, comme l'un des genres animaux les plus effrayants et dangereux.

1. Les araignées sont effrayantes!

Une araignée commune et souvent effrayante
Comme en témoigne par ailleurs l’existence d'un trouble spécifique désigné sous le nom d'arachnophobie, qui possède sa correspondance dans le sacro-saint DSM (Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux, édité par L'American Psychiatric Association), la bible des psys. Son code diagnostique est le 300.29 (phobie spécifique, subtype animalier, spécificité araignée), les critères diagnostiques sont les suivants :
  • A. Peur persistante et intense à caractère irraisonné ou bien excessive, déclenchée par la présence ou l'anticipation de la confrontation à un objet ou une situation spécifique (p. ex., prendre l'avion, les hauteurs, les animaux, avoir une injection, voir du sang). 
  • B. L'exposition au stimulus phobogène provoque de façon quasi systématique une réaction anxieuse immédiate qui peut prendre la forme d'une Attaque de panique liée à la situation ou facilitée par la situation. N.-B. : Chez les enfants, l'anxiété peut s'exprimer par des pleurs, des accès de colère, des réactions de figement ou d'agrippement. 
  • C. Le sujet reconnaît le caractère excessif ou irrationnel de la peur. N.-B. : Chez l'enfant, ce caractère peut être absent. 
  • D. La (les) situation(s) phobogène(s) est (sont) évitée(s) ou vécue(s) avec une anxiété ou une détresse intense. 
  • E. L'évitement, l'anticipation anxieuse ou la souffrance de la (les) situation(s) redoutée(s) perturbent, de façon importante les habitudes de l'individu, ses activités professionnelles (ou scolaires) ou bien ses activités sociales ou ses relations avec autrui, ou bien le fait d'avoir cette phobie s'accompagne d'un sentiment de souffrance important. 
  • F. Chez les individus de moins de 18 ans, la durée est d'au moins 6 mois
  • G. L'anxiété, les Attaques de panique ou l'évitement phobique associé à l' objet ou à la situation spécifique ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental tel un Trouble obsessionnel-compulsif (p. ex., lors de l'exposition à la saleté chez quelqu'un ayant une obsession de la contamination), un État de stress post-traumatique (p. ex., en réponse à des stimulus associés à un facteur de stress sévère), un Trouble anxiété de séparation (p. ex., évitement scolaire), une Phobie sociale (p. ex., évitement des situations sociales par peur d'être embarrassé), un Trouble panique avec agoraphobie
2. Les araignées sont délicieuses!

Nombres d'araignées, et spécialement les plus grosses d'entre elles, constituent l'un des mets favoris dans des pays qui ne nous sont pas vraiment familiers, comme le Cambodge ou le Vénézuela. Dans plusieurs contrées d'Afrique ou d'Amérique du sud, elles sont ainsi consommées, dans la plupart des cas grillées, et possèderaient aux dires des gastronomes, un meilleur goût que les insectes habituellement consommés. Tout est question de culture (et parfois de préparation). Dans nos sociétés occidentales, lentement, le débat sur la nourriture à base d'insectes progresse avec l'augmentation de la population mondiale et la réduction des espaces d'élevage. Aux quatre coins de France se développent désormais de véritables fermes à insectes, lesquels ont un avantage certain comparés aux animaux à viande que l'on consomme encore : un organisme bourré de protéines, aux rendement supérieurs à celui des animaux classiques, pour un espace de développement moindre. Il y'a fort à parier que dans quelques dizaines d'années, la culture intègrera l'insecte et l'arthropode, et notamment l'araignée, comme un plat rien de moins que banal!

3. Les araignées sont écolos!

Les araignées participent à l'écosystème en engouffrant insectes et petits animaux nuisibles. La totalité des araignées avale plus d'insectes que l'ensemble des oiseaux, avec lesquels elles entretiennent une relation de prédation complémentaire, puisqu'elle se débarrassent de nombreux petits insectes habituellement ignorés par les oiseaux. Les araignées ont souvent un fort potentiel régulateur, que l'on peut par ailleurs remarquer dans la moindre maison : une fois que des araignées s'y sont installées, la population d'autres insectes diminue considérablement!

De plus, leur venin constitue un axe de recherche vers l'obtention d'insecticides éco-protecteurs, pour lesquels l'homme et les différents animaux tels qu'oiseaux et mammifères, sont préservés. L'avantage d'un tel système (rechercher dans la nature les toxines qui permettrait de gérer les populations d'insectes) est que l'évolution naturelle permettrait de trouver rapidement de nouveaux insecticides en cas de développement de résistances. Par ailleurs, plusieurs scientifiques pensent que les insectes ne peuvent devenir résistants à certains venins aranéides.

4. Les araignées sont des chasseresses!

Sur plus de 40 000 espèces recensées, une seule exception (Bagheera Kiplingi) n'est pas une espèce prédatrice, toutes les autres chassant pour trouver leur nourriture. Environ 50 seulement possèdent un venin susceptible de causer des dommages chez l'homme. Il existe deux grandes classes de venins : les neurotoxiques s'attaquent au système nerveux (souvent, s'il y'a mort, elle résulte d'asphyxie par paralysie des muscles respiratoires) et les nécrotiques qui entraînent la destruction des cellules généralement localisée au niveau de la morsure. Les morsures d'araignée s'accompagnent rarement d'envenimation, car l'araignée peut contrôler la dose de venin qu'elle injecte lorsqu'elle attaque. Or, le venin est une denrée rare et précieuse que l'araignée utilise généralement à bon escient, pour garantir ses repas, et non pour repousser un animal trop gros dont elle ne pourra pas se nourrir. Les morsures d'araignée sont donc généralement bénignes chez l'homme, d'autant que dans ce cas, la morsure a but de défense en infligeant une douleur seulement. Avec quelques exceptions notables toutefois, comme l'araignée-banane.

5. Les araignées sont couardes! 

La plupart des araignées sont réellement très impressionnées par un animal de la taille d'un homme, et se retrouvent généralement sur nos bras ou nos jambes sans le faire exprès. Elles ont aussi peur de l'homme que nous en avons peur, et préfèrent l'éviter, bien qu'il soit difficile pour elles de prendre conscience de sa présence (surtout s'il est immobile!). Malgré les huit paires d'yeux, l'araignée ne voit pas très bien (sauf exception notable des araignées sauteuses dont la vue atteint presque 1/5ème en qualité, de la nôtre)

Production de soie (img : D. Kunkel)
6. Les araignées sont des chimistes hors-pair!

La soie de l'araignée est l'un des plus fascinants matériaux de la planète : plus résistante que l'acier ou le kevlar, elle est également incroyablement souple, pouvant se distendre de plus de 30%, et tout aussi incroyablement légère : un fil de soie qui ferait le tour de la Terre (40 000 km) ne pèserait pas plus de 500 grammes.

7. Certaines araignées vivent en groupe

Bien qu'une grande majorité d'araignées vive et chasse en solo, certaines araignées sociales comme Acelena Consociata ou Anelosimus Exemius développent leur toile et capturent leur proies en groupe, ce qui leur permet d'une part de développer d'immenses toiles d'araignées, mais également de capturer des proies bien plus grosses qu'elles. On recense environ une trentaine de ces espèces d'araignées de type social.


8. Les araignées peuvent se loger dans vos oreilles!

Ne prenez pas peur! bien que cela soit possible et que des cas effectifs aient été décrits, ceux-ci sont extrêmement rares (deux seulement à notre connaissance). L'araignée qui installe son nid dans l'un des orifice humain est un mythe, quoiqu'il n'est pas extrêmement rare qu'en respirant la nuit, on avale sans le vouloir un insecte et pourquoi pas, une araignée. Dans ces cas, le plus à plaindre n'est pas le dormeur!

9. Le venin des araignées est réellement puissant?

La funestement célèbre Veuve Noire
Et même parfois, il possède des propriétés insolites. C'est le cas de l'araignée-banane dont le venin provoque chez l'homme un effet particulier qu'on retrouve chez les consommateurs de viagra... Les venins d'araignée parmi les plus puissants sont ceux d'Athrax Robustus, de l'araignée-banane Phoneutria niger ou encore de la funestement célèbre Veuve noire. Néanmoins, comme évoqué auparavant, la dangerosité d'une araignée et surtout de son venin se considèrent à l'aune de nombreuses variables : il faut que les chélicères (les crochets) soient suffisamment grands pour percer la peau, que la morsure s'accompagne (ce qui est rarement le cas sur les gros animaux comme l'homme) d'envenimation, et que le venin possède des propriétés toxiques pour l'homme, ce qui s'applique à bien peu d'espèces. Au cours du 21ème siècle, seuls 100 cas de morsures mortelles ont été recensés, c'est beaucoup moins que les décès dus aux méduses et à peu près pareil que les décès dus aux attaques de requin, des animaux qui sont eux-aussi, considérés à tort comme très dangereux.

Les araignées inspirent également de nombreux artistes
10. En vrac
  • La classe Arachnides regroupe de nombreux genres dont les araignées mais également les scorpions. Le nom du genre concerné uniquement par les araignées est le genre Aranéide.
  • Certaines araignées fabriquent des armes : les Mastophora construisent des bolas gluants et collants qui attirent les insectes. Pour peu que l'un s'approche de trop près, un rapide mouvement de la patte de l'araignée et le bolas s'accroche à la proie. Les Deinopsis fabriquent quant à elles de petits filets de soie qu'elles jettent sur leurs proies. Les Scythodidae crachent une boule gluante sur leur proie, à quelques centimètres de distance.
  • Certaines araignées sont des exploratrices aguerries : elle construisent un filet-parachute et s'élancent dans les airs grâce à cette technique de ballooning. Si les voyages couvrent généralement peu de distance, il arrive que certaines s'envolent sur des dizaines, voire des centaines de kilomètres, portées par les courants d'air vers de lointains horizons. Ces araignées, généralement petites, peuvent survivre sans manger pendant 25 jours. C'est probablement l'un des moyens qui a permis l'étonnante omniprésence des araignées dans la quasi-totalité du globe.
  • Le cannibalisme rituel de l'accouplement est très surestimé, à cause de la Veuve noire qui se trouve effectivement être une espèce dont la femelle dévore parfois le mâle après ou pendant la copulation. Ces comportements de cannibalisme sont néanmoins très rares, bien que certaines espèces (notamment les latrodectus dont la veuve noire fait partie) présentent parfois (mais pas systématiquement) ce comportement. Un autre type de sacrifice notable est celui de Stegodyphus Lineatus dont la portée dévore la mère après la naissance.
  • La plus grande araignée de la planète est officiellement Theraphosa Blondi, une mygale pouvant atteindre une trentaine de centimètres. Deux prétendants au titre de plus grosse ou grande araignée du monde, Pseudotheraphosa Apophysis et Heteropoda Maxima, pourraient atteindre une taille plus élevée.
  • Contrairement à l'association populaire, les araignées ne sont pas des insectes mais des arachnides! Insectes et arachnides font partie de l'embranchement des arthropodes, mais les insectes sont issus du sous-embranchement des hexapodes (3 paires de pattes)  et les araignées, du sous-embranchement des chélicérates (4 paires de pattes).


    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Les commentaires sont soumis à modération avant d'être publiés. La publication peut prendre quelques jours.

    Twitter Delicious Facebook Digg Favorites More