La chauve-souris qui souhaitait devenir astronaute



Qui n'a pas rêvé enfant, d'embrasser le cosmos? D'entreprendre ce long et périlleux voyage  à travers l'atmosphère pour approcher la voûte céleste et toute la magnificence du ciel de l'espace. Ce rêve n'appartient-il qu'aux hommes? Il semblerait que non : lors d'une mission de lancement Discovery, au Kennedy Space Center (Orlando, Floride), la Nasa eu affaire à un passager clandestin insolite : une petite chauve-souris à l'aile brisée entendait vraisemblablement participer à l'expédition vers les étoiles...

La chauve-souris qui rêvait de l'espace (img : NASA)
Comme en témoigne la photo ci-contre, prise lors de la préparation de la mission STS-119[1],Une chauve-souris Tadarida (Tadarida brasiliensis ou libre-queue, vivant habituellement au Mexique et au Brésil) s'était accrochée à la mousse isolante recouvrant le réservoir extérieur de la navette spatiale.

La chauve souris, surnommée Space-Bat, paraissait mal en point, mais encore vivante, elle changeait de position de temps en temps et une caméra infrarouge montrait une différence de température avec le réservoir. De toute évidence, Space-bat était bel et bien vivante et se tenait collée au vaisseau spatial en dépit  et défi des bruits et tremblements dus aux préparatifs de la mission. Selon un expert du Merritt Island National Wildlife Refuge consulté par la NASA, l'animal avait certainement l'aile gauche brisée et des problèmes à l'épaule droite, ainsi qu'au poignet. Malgré l'imminence du décollage, Space-Bat continuait de s'accrocher, espérant peut être savourer une dernière fois l'ivresse de son envol vers le ciel...

Malheureusement, elle est certainement morte brulée dans le feu des réacteurs, et le destin tragique de ce petit chiroptère, froidement défini comme le "Interim Problem Report 119V-0080" par la NASA, a ému le public du monde entier. Chansons, images et vidéos en l'honneur de Space-Bat furent crées, des auteurs anonymes et organismes célèbres tel que le National Geographic rendirent hommage à la chauve-souris qui voulait devenir astronaute.

Ce n'est pourtant pas la première fois que des chauve-souris s'accrochent à des navettes. C'était le cas lors de la mission STS-72, à laquelle, coïncidence, participait déjà l'astronaute Koichi Wakata, l'un des astronautes de la mission STS-119[2]. Lors de l'essai 72 néanmoins, la chauve-souris avait pu se dégager de l'aire de lancement. D'autres animaux, clandestins comme des araignées, vers, libellules, ou invités comme des chiens ou des singes, ont déjà par le passé, rejoint les étoiles. A quand les chauves-souris? En attendant, voici l'un des hommages rendus à la chauve-souris désormais rentrée dans la légende de la conquête spatiale.






Pour en savoir plus :
[1] Siceloff S. (2009). Bat hung onto shuttle during liftoff. NASA
[2] Moskovitz C. (2009). Bats hitches ride to space on Shuttle Discovery. Foxnews


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération avant d'être publiés. La publication peut prendre quelques jours.

Twitter Delicious Facebook Digg Favorites More